Bonjour ami visiteur !
Toi qui passe par là, veux tu entendre une merveilleuse histoire ?
Viens approche, je vais te la raconter ...

Au commencement des temps il n'y avait rien a part le néant. De ce néant naquirent Kaiser, Maître de la Mort et de la Vie et sa sœur, Meryline Maitresse de la Vie et de la Mort.
Se sentant seuls, ces deux êtres créèrent le monde d'éternia. Il créèrent aussi des créatures pour le peupler, ainsi naquirent les animaux.
Puis des êtres intelligents, les Selfans, serviteurs des dieux, furent crées par Meryline.
Après quelques siècles, Kaiser créa également des êtres intelligents :les hommes. Meryline créa les femmes.

Puis tout bascula dans le chaos ... Pourquoi ?
Inscris toi pour le savoir, noble ami visiteur.
Mais avant tout, sache que si la paix semble régner dans ce beau monde, ce n'est qu'une douce Illusion ...

Une terrible illusion reposant sur le Secret.
parviendras tu à le découvrir ? Ou sera-t-il trop tard quand tu l'apprendras ?

L'avenir d'Eternia sera-t-il inscris dans le sang ?
Ou dans la paix ?

Rejoins nous, ami visiteur, et vis avec nous la flamboyante épopée d'éternia !





 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   Ven 28 Oct - 15:29


"Au plus profond de nous, nous sommes tous motivés
par les mêmes urgences. Les chats ont le courage de
vivre sans s’en préoccuper."


~ Vivre, c'est un bien grand mot quand on ne connait guère sa définition exacte. De plus, sait-on réellement qu'il s'agit de la vie et non pas de la mort ? Exact. Personne ne différencie parfaitement la vie de la mort. Ce ne sont que des paroles après tout. A quoi bon se soucier de ces choses quand on sait que de toute façon, ce ne sont que de simples mots.

Après m'être soigneusement vêtue d'une tenue des plus banales, en y rajoutant une écharpe, je prenais la route en direction de la forêt Namida. Accompagné d'Azur, nous nous baladâmes tranquillement au cœur de celle-ci. Croisant lapins, cerfs et autres bêtes insouciantes. Tandis qu'Azur jouait, je m'arrêtais pour admirer ce magnifique paysage.

S’asseoir contre un arbre, lever la tête puis contempler les feuilles opaques qui empêche à quelques courageux rayons de pénétrer cette immense étendue d'arbres gorgeait de mystères.
Puis attendre que les minutes passent et repassent jusqu'à ce que l'envie de changer d'endroit vous prend pour abandonner un décor aussi fabuleux que celui-ci. Et fermer les yeux pour dissiper cette toile intouchable.

Je reprenais la route pour m'enfoncer en plus dans ce bois et peut-être découvrir quelque chose dont je n'en savais pas encore l'existence, qui sait ? Personne.
Je marchais d'un pas décidé et leste, poursuivit par mon chat qui essayait de rattraper le retard qu'il avait.

Quelques instants plus tard, je tombai nez-à-nez avec un amas de pommiers Jivrellier, je m'avançais alors vers ces arbres. Puis j'arrachais quelques enfants de leurs mères qui me serviraient à concocter de la Jivrell au cas où j'en aurais l'utilité soudaine, nul ne sait pourquoi.
Je ne me promenais jamais sans drogues ni armes, vous ne savez jamais sur qui vous pouvez tomber. Et bien accroché dans mon dos, se trouver le katana en Famae de mon père. Aucune idée de comment se l'ait-il procuré et puis je ne veux rien savoir. Ainsi que de la Jivrell et de la BloomBoom dans de petits flacons spécialement prévue à cet effet.

Je continuais pacifiquement mon chemin quand tout à coup, un Lormax apparût devant moi, il était jeune. J'essaye de ne jamais blesser ces créatures, dites dangereuses. Mais au fond, si elles sont comme ça c'est qu'il y a bien une raison, elles n'y sont pour rien. Créatures incomprises.

Comme tout bon Lormax, il me fonça dessus a vive allure, les yeux écarquillés. J'eus à peine le temps de l'esquiver pour ensuite sortir un de mes flacons de Jivrell, l'ouvrir et le lui lancer à la figure. Ce qui eut pour conséquence de le déstabiliser quelques secondes à tousser et à se frotter les yeux. Pile-poil le temps qu'il me fallait pour grimper à quelques mètres dans un grand arbre avec Azur.

Les avantages d'être un Neko, la rapidité, l'agilité et la souplesse de ces êtres font qu'ils sont réputés pour être de très bon combattants. La force n'est qu'un point secondaire au combat.
D'autant plus que ces individus sont discrets voir quasiment invisibles. Exister dans le plus profond des silences, sans que jamais personne ne vous trouve.

Le Lormax repris ses esprits, il regardait autour de lui, cherchant ma silhouette, en vint. Je restais sans broncher derrière les feuillages de l'arbre, faisant un signe à Azur pour que sa discrétion soit des plus hautes. Et attendre que la créature reparte tranquillement dans son chemin premier. C'est ce qu'elle aurait pu faire si le mouvement soudain d'un buisson ne l'avait pas interpellé.

Impossible que ce soit un animal dans ces circonstances. Le vent était également absent. Bizarre tout de même. Néanmoins, se pourrait-il que ce soit un citoyen d'Eternia ? Qui serait assez fou pour s'hasarder ici en présence d'un Lormax ? Sauf si celui-ci ignore qu'il y en a un. Si c'est le cas, je ne préfère pas imaginer la suite s'il n'a rien pour se défendre.


Revenir en haut Aller en bas
Anikshil Pouma

avatarMessages : 358
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 18

Feuille de personnage
Aime : la liberté, la nature.
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Darkblue

MessageSujet: Re: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   Ven 28 Oct - 17:07

En soupirant, je m'avançais discrètement dans la forêt. Je n'avais strictement rien à faire en cet après-midi d'automne. La réserve de gibier était remplie. Tout était au point. Aucune menace à l'horizon. Il faisait beau, le soleil était à son zénith. Et moi, j'avais décidé de faire une promenade dans la forêt... Ces instants de repos m'arrivaient si rarement... Ce n'est pas si facile de gérer une meute de puma.
Ça aurait certainement surpris n'importe qui de voir une petite fille de douze ans se promener ainsi accoutrée -c'est à dire que j'étais habillée d'une veste en cuir de loup et d'un pantalon en cuir de cerf-, et de nombreux bandits et prédateurs vivaient dans ces bois, c'est pourquoi j'étais discrète.
Il ne faisait pas trop froid, ni trop chaud, juste la bonne température. Partout, le paysage était magnifique et magique; les arbres vivants dans ce coin de la forêt étaient tous si grands et si majestueux...
Plus je me dirigeais vers la sortie de la forêt, plus je me faisait discrète - de nombreuses personnes venaient dans ces bois, soit dans le but d'une promenade qui s'annonçait sûrement magique soit pour détrousser les gens.
En effet, ces bois étaient magique mais n'en étaient pas moins dangereux. Très dangereux.
J'ai depuis longtemps arrêté de compter le nombre de bandits et de monstres rencontrés et vaincus dans ces bois.
J'ai traversé plusieurs endroits, comme la clairière où j'avais rencontré Millane et Solenn ainsi que la grotte où nous avions pensé nos blessures, et d'autres endroits au paysages tous aussi magiques. Ça m'avait rendu un peu nostalgique.
Je m'étais arrêté plusieurs fois dans le but de chasser un gibier ou de cueillir une pomme. C'était dans le but d'en cueillir une autre que j'entendis un rugissement. Un rugissement de Lormax qui venait de derrière un buisson à ma gauche. Discrètement, je me cachais dedans. Ce buisson dégageait une odeur particulière qui camouflait la mienne.
Le Lormax était au pied d'un arbre, pourchassant un hybride chat, plus couramment appelé Neko. Enfin, une hybride chat. Elle était en haut de l'arbre. Elle avait de jolis cheveux bruns et était accompagnée d'un chat d'un pelage blanc tacheté de noir.
Le Lormax s'était tourné vers moi, j'avais l'impression que, malgré l'odeur du buisson, il m'avait sentie. Alors, je me levais et sortis du fourré afin de grimper à mon tour à un arbre.
Il avait presque eu le temps le temps de m'attraper, mais j'avais filé trop vite pour lui, et je grimpais assez rapidement, grâce à tout l'entraînement que je m'étais prodigué.
Ainsi, j'arrivais sur une branche haut placée de l'arbre qui s'avérait être un chêne centenaire avant de pousser un long soupir de soulagement. Je n'étais décidément pas passée loin, même si je devrais attendre à rien faire sur cette branche pendant un moment, car il fallait du bois de famaë pour vaincre un Lormax, or je n'en avais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellena Magashi

avatarMessages : 116
Date d'inscription : 27/01/2011
Localisation : Suis-je obligée de répondre ?

Feuille de personnage
Aime : s'amuser
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Powderblue

MessageSujet: Re: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   Ven 28 Oct - 17:24

Des feuilles virevoltants en tombant lentement des arbres différents qui peuplaient la forêt. Que se soit chênes aux troncs massifs, châtaignier aux troncs noueux, ou bien encore immenses pins à la sève dorée coulant lentement sur l'écorce. De petits rongeurs s'agitaient lentements entre le tapis de feuilles mortes de la forêt de Namida, les quelques biches visibles à travers la verdure qui étaient assez sure d'elles ou peut être un peu trop naïves pour se montrer aux yeux de n'importe quel humain. Quelques arbres et buissons fruitiés étaient visibles par-ci et par-là bientôt dénudés de tout leur fruit par les mains habiles de voleuses d'Ellena.

Avançant joyeusement entre les arbres aux troncs noueux, la jeune hybride s'amusait à effrayer les oiseaux qui pépieaient joyeusement sur les branches les plus basses des arbres ou bien encore les écureuils qui descendait prudemment des arbres dans l'espoir de trouver quelques graines qui remontait rapidement en voyant la gamine déboulait sur eux comme un renard qui essayerai de le tuer.

Marchant tranquillement en dégustant les myrtilles qu'elle avait cueilli en fredonnant une petit contine entre ses dents longues. Elle n'était pas en mission et elle en profitait joyeuse. Elle n'était donc pas vêtue de sa tenue d'espionnage habituelle. Elle avait plutôt optée pour une pantalon bouffant et un haut blanc à manche courte d'où sortait ses ailes de chauve-souris par deux trous préalablement fait. Elle avait lâché pour une fois ses cheveux qui fouettait son dos à chaque fois qu'elle trottinait s'ennuyant légèrement de la marche.

Tantôt voletant sur de courtes distances, tantôt marchant, elle finit par atterir dans un espèce de verger naturel. Une lueur gourmande dans les yeux, elle voleta jusqu'à l'un des pommiers, attrapa l'une des branches les plus basses et le grimpa rapidement pour cueillir une pomme. Voyant que l'arbre n'était pas très confortable pour se reposer, elle observa les autres arbres et arrêta son regard sur un chêne aux branches épaisses. Elle sauta de la branche où elle était et arrivé sur le chêne se cala sur la branche cammouflé par les branchages mais voyant elle, parfaitement les alentours.

Elle croqua dans sa pomme et surpris des bruits de pas lourd. Curieuse elle se pencha un peu et aperçut un Lormax, l'une de ces créatures hideuses qui s'attaquait à tout ce qui bougeait. Une autre silhouette sortit des bois pour avancer vers un arbre un chat près de lui. Il esquiva le Lormax et se percha dans le pommier.
Ellena intéressée par la scène monta un peu sur l'arbre et s'allongea sur une branche. Un buisson frémit et une jeune fille aux cheveux blonds en sortit pour se percher sur le chêne où était la jeune hybride.
En silence, elle s'approcha de la jeune fille aux cheveux blonds et la prit par les épaules pour la surprendre en espérant l'effrayer.

"J'ai l'impression que ce Lormax te veut comme casse-croûte je me trompe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   Ven 28 Oct - 18:39



"Ainsi s'écoule toute la vie. On cherche le repos en
combattant quelques obstacles ; et si on les a
surmontés, le repos devient insupportable."


~ Fille à l'apparence frêle, toute petite et toute mignonne. Que fais-tu ici, mon enfant ? T'es-tu perdue ma douce ? Veux-tu que je te conduise à tes parents ? Un si petit bout de femme à la peau douce et sans défauts, viens dans mes bras et entre dans mes rêves.

Une fillette sortie du buisson, à première vue elle ne semblait pas être une hybride et n'était pas majeur. Elle avait de brillants cheveux blonds et des yeux bleus. Mais le Lormax n'a de pitié pour personne même pas pour les filles jolies. Et ce qui devait se passer, se passa. Il lui fonça dessus, tête baissée, aussi puissant qu'un taureau enragé.

Heureusement pour la jeune fille, elle fut plus rapide que ce Lormax et monta elle aussi dans un arbre avant que celui-ci ne l'attrape. Elle lâcha un soupir de soulagement, venant d'échapper de très peu à cette bestiole infernale. Nous devions désormais attendre patiemment que celui-ci s'en aille. Bien que quelquefois, cela peut durer plusieurs heures.

Le mieux à faire dans ces circonstances était de ne pas dire un mot pour laisser croire au Lormax que nous n'étions plus là. Mais malheureusement c'était trop tard, une autre petite fille, sûrement encore plus jeune que l'autre, s'avança vers la blondinette pour lui dire en sous-entendant que ceci était une affirmation que le fameux lormax la voulait pour son casse-croûte.
Elle était certainement là avant que la petite fille n'arrive et s’était elle aussi réfugiait dans un arbre.

Comme prévu, la bête se retourna rapidement vers les filles en hurlant. Trop lourd pour monter, il eut la bonne idée de secouer le chêne sur lequel elles étaient perchées. Qu'allait-il se passait s'il parvenait à détruire l'arbre ? Avaient-elles de quoi se protéger contre lui ? Je ne pouvais pas les laisser planter là.

La brise se leva, elle secoua légèrement les feuilles et laissa paraître un son aigu très reconnaissable. Je prenais une grande inspiration puis j'attrapai le manche de mon katana pour le sortir. Je regardais Azur et hocha la tête, il avait compris ce qu'il avait à faire et descendit discrètement de l’arbre.

Pendant ce temps, le Lormax s'acharnait sur le chêne. Bien que le chêne était gros, la force de ces créatures est immense. Le feuillu perdait ses feuilles et ses branches, l'écorce s'éclatait sous les chocs et les morceaux virevoltaient par terre. L'arbre bougeait de plus en plus et les deux filles étaient secouées.

A ce moment-là, Azur miaula et courut en rond pour attirer l'attention du Lormax. Ce qui marchait à merveille, la brute lâcha l'arbre et se dirigea d'un pas engagé vers mon chat. C'est maintenant que j'entrais en scène. Je sautai de l'arbre sans faire un bruit en me dirigeant vers le Lormax qui était trop préoccupé à attraper Azur. Je me retournais quelques secondes vers les filles pour leur faire un signe de silence, généralement représenté par un doigt sur la bouche.

Je ne voulais pas tuer cette bête mais essayer de l'effrayer ou de l'intimider pour qu'elle reparte chez elle. Donc je me mis à courir en sa direction en criant et en brandissant ma lame.
Le Lormax n'eut pas le temps de se retourner que je lui donnai déjà un coup dans la jambe, comprenant ainsi sa bêtise d'avoir suivit mon chat qui d'ailleurs lui crachait à la figure en hérissant ses poils.

Le Lormax se retourna pour attaquer, je contrai donc pour me protéger et Azur passa entre les jambes de la créature pour l’agacer. Elle se baissa pour essayer de l'empoigner, en vint, puis par maladresse elle tomba mais se releva aussitôt en prenant quelques distances entre nous.
Je pense qu'elle avait compris qu'elle ne m'aurait pas si facilement.

Les deux filles étaient toujours dans l'arbre, regardant sûrement la scène qui se produisait sous leurs yeux. Azur crachait et miaulait vers la bête et j'agitais mon katana pour repousser cette bestiole. Et puis le vent, qui agrémentait le tout.

Revenir en haut Aller en bas
Anikshil Pouma

avatarMessages : 358
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 18

Feuille de personnage
Aime : la liberté, la nature.
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Darkblue

MessageSujet: Re: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   Ven 28 Oct - 20:06

Je me penchais par dessus la branche pour observer le Lormax, qui attendait de pied ferme que l'une de nous, poussé par la faim ou n'importe quel autre sentiment, descende de son arbre afin de la manger, lorsque des mains se refermèrent sur mon épaule. Sûre de moi, je me retournais brusquement, histoire de dévisager le probable bandit qui s'était trompé en pensant que j'étais une proie facile. Quelle ne fut pas ma surprise en apercevant Ellena, la méchante hybride aux ailes de chauve-souris que j'avais croisé à Eséa en même temps que le têtu dieu aux cheveux rouges, Ludwig. Elle était vêtue d'une tenue d'espionnage et semblait joyeuse.
La créature -car ce serait insulter les hybrides de nommer ainsi cet envoyée des enfers - ailée s'exclama, pour me faire peur - tentative ridicule qui échoua:

"J'ai l'impression que ce Lormax te veut comme casse-croûte je me trompe ?"


-Oui, tu te trompes, car il est en train de rôder autour de l'arbre de la neko. rétorquais-je avant de sauter rapidement sur une branche proche en me réceptionnant puis en me balançant avec mes bras, avant, enfin, de faire un tour complet autour pour pouvoir poser mes pieds sur la branche. En effet, l'autre branche plombait sous notre poids, et elle aurait pu s'écraser à terre.

L'hybride, lui, était bien en train d'attendre au pied de l'arbre du neko, jusqu'à entendre mes paroles et me voir me balancer, où il a fini par piquer des deux vers le chêne.
Malheureusement, c'est là, il eut l'idée que je redoutais. L'idée de secouer notre arbre brusquement, jusqu'à nous faire tomber. La force des Lormax était colossale, aussi l'arbre était secoué de tout part, les branches les plus frêle, l'écorce la plus fragile et la quasi-totalité des feuilles tombaient. J'avais du mal à tenir, mais -heureusement- ma branche était coriace.
J'entendis un net craquement qui provenait des racines. En pestant, je priais Karl, dieu de la Terre, pour que l'arbre ne cède pas. Non, il ne céderait pas, il ne pouvait pas céder, pas maintenant... Ou je mourrais certainement...

Heureusement, me sauvant d'une mort probable, le chat de l'autre neko s'approcha en miaulant, histoire d'attirer l'attention sur lui. La ruse marcha parfaitement, et l'imbécile se rua sur le chat qui fuyait tant bien que mal, tandis que la neko descendait puis s'approchait discrètement du monstre à pas feutrés tout en nous demandant silencieusement de nous taire, et, tandis qu'elle arrivait près de la brute, un combat commença entre les deux personnages. Je songeai qu'elle n'avait aucune chance, seule, de faire fuir la bête -et, croyez-moi, c'est du vécu: j'ai déjà tenté plusieurs fois, en vain.
Le chat crachait et hérissait ses poils tandis que la créature reçut un coup à la jambe de la part de l'autre combattant, qui para un assaut avant de passer sous les jambes de l'idiot et de tenter une attaque hasardeuse qui rata son coup.
Puis la fille tomba et, en se relevant, s'éloigna. Les Lormaxs sont incroyablement robustes et endurants, et je ne tenais plus en place sur ma branche, je descendis donc de mon poste d'observation avant de foncer sur celui qui avait essayé de nous faire tomber du chêne; par chance, j'avais pris mon fouet.

Je commençais par lui donner un coup rapide qui claqua dans son dos. Tiens, saviez-vous que l'extrémité fouet dépassait la vitesse du son? C'est ce qui provoque son claquement. Le monstre, lui, n'avait pas l'air de l'apprécier, ce claquement.
Il se retourna brusquement, tout juste assez rapidement pour recevoir un coup de fouet sur le visage, ce qui cause une trace rouge sur ça joue. Il tenta de m'attraper, mais son coup n'était guère précis.
Tandis que je relançais plusieurs coups de fouet pour le faire fuir, il tentait de m'abattre à coup de poing, et, tandis que j'avais réussi à lui donner une demi-douzaine de coup de fouet en plus, un énorme coup me cueillit au creux du ventre, et m'envoya valser trois mètres plus loin, où je me réceptionnais difficilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellena Magashi

avatarMessages : 116
Date d'inscription : 27/01/2011
Localisation : Suis-je obligée de répondre ?

Feuille de personnage
Aime : s'amuser
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Powderblue

MessageSujet: Re: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   Sam 29 Oct - 10:36

La jeune hybride poussa un petit soupir ennuyé, cette fille n'était pas amusante, elle n'avait même pas eu peur. Ce qui était agaçant c'est que certaine personne qui avait l'habitude de combattre ou autres raisons ne prenaient plus peur quand elle leur sautait dessus, comme cette fille blonde. Ce qui agaçait un peu la jeune hybride qui détestait voir ses tours échouaient alors qu'elle était si excitée de jouer de mauvais tours aux gens parfois.

Puis le Lormax approcha pour commencer à secouer l'arbre avec violence. La gamine s'amuser beaucoup car du fait qu'elle était secouée sa voix changé pour devenir sacaddée ce qu'elle trouvait hilarant. Les feuilles tombaient rapidement dénudent bientôt l'arbre de toute verdure ne laissant que les branches vides et l'écorces qui s'arrachait peu à peu à l'arbre sous la violence de la bête.

Elle finit sa pomme tout en riant quand le chat qu'elle avait aperçut tout à l'heure commença à se faire pourchasser par le Lormax qui rugissait en claquant de ses mâchoires. Ellena sourit en tapant dans ses mains, ça c'était amusant. L'autre hybride qu'elle avait vu tout à l'heure descendit à son tour et commença à affronter l'immonde bête. C'était un geste stupide de l'avis d'Ellena mais comme elle trouvait cette scène amusante elle ne dit rien. La fille qui était perchée dans l'arbre avec elle descendit et attaque elle aussi la bête à coup de fouet.
Ne voulant plus être simple spectatrice, la fillette descendit de l'arbre en jetant le trognon par terre et voleta au dessus de l'animal. Elle savait comment tuer ces monstres, son maître le lui avait appris. Elle sortit sa petite dague qu'elle ne quittait jamais puis faucha le ventre de la bête avant de reculer pour ne pas finir broyer sous ses mâchoires.

"Si vous voulez tuer cette bestiole, il faut trouver l'emplacement de son coeur qui hélas, adore se balader dans tout le corps."

Elle évita un coup de griffe de la bête en se penchant puis lui coupa la paume de sa main pleines de griffes tranchantes. La plaie n'était pas très profonde car Ellena ne possédait pas une puissance hors du commun, ce qu'elle compensai par une agilité et une vitesse grandiose pour son jeune âge. Elle le devait aussi au fait qu'elle était la messagère des enfers et dr ce fait avait subit un entraînement spécial ce qui lui avait permis d'acquérir ces aptitudes.

Le Lormax était maintenant entouré et il jetait des regards aux trois filles en grognant, mais ce ne serait pas si simple pour le vaincre.
Il s'approcha de la blonde puis en avisant son fouet et les blessures qu'elle lui avait déjà infligée recula d'un pas. Regardant ensuite les deux autres il finit par arrêter de grogner ne sachant plus quoi faire.
La gamine sourit en voyant la créature tournait en rond ne sachant plus quoi faire. Elle fit tourner la dague entre ses doigts en riant, elle devait maintenant trouver le coeur du Lormax.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Balade en forêt, rien que ça ? [Anikshil P. & Ellena M.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade en forêt [Pv Noren]
» Balade en forêt (Amandine & Charlie)
» Une balade en forêt? (Avec Evangeline Bishop)
» [Libre ] Petite balade en forêt...
» Balade en forêt [pv avec cedric williams] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « Diverses occupations :: « Archives-