Bonjour ami visiteur !
Toi qui passe par là, veux tu entendre une merveilleuse histoire ?
Viens approche, je vais te la raconter ...

Au commencement des temps il n'y avait rien a part le néant. De ce néant naquirent Kaiser, Maître de la Mort et de la Vie et sa sœur, Meryline Maitresse de la Vie et de la Mort.
Se sentant seuls, ces deux êtres créèrent le monde d'éternia. Il créèrent aussi des créatures pour le peupler, ainsi naquirent les animaux.
Puis des êtres intelligents, les Selfans, serviteurs des dieux, furent crées par Meryline.
Après quelques siècles, Kaiser créa également des êtres intelligents :les hommes. Meryline créa les femmes.

Puis tout bascula dans le chaos ... Pourquoi ?
Inscris toi pour le savoir, noble ami visiteur.
Mais avant tout, sache que si la paix semble régner dans ce beau monde, ce n'est qu'une douce Illusion ...

Une terrible illusion reposant sur le Secret.
parviendras tu à le découvrir ? Ou sera-t-il trop tard quand tu l'apprendras ?

L'avenir d'Eternia sera-t-il inscris dans le sang ?
Ou dans la paix ?

Rejoins nous, ami visiteur, et vis avec nous la flamboyante épopée d'éternia !





 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solenn M. Berthwyn

avatarMessages : 64
Date d'inscription : 08/01/2011
Localisation : C'est pas tes affaires...

Feuille de personnage
Aime : De quoi tu te mêles ?
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Crimson

MessageSujet: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Jeu 3 Mar - 22:54


.Seule... ou presque.
« Solenn & Ino »

« Assise dans l'herbe, les jambes repliées contre elle-même, Solenn réfléchissait. Depuis la mort de ses parents, c'etait sûrement la seule chose qu'elle arrivait à faire correctement. Elle réfléchissait à l'égoïsme dont les misérable humains, comme elle nommait les personnes de son espèce, faisaient preuve lorsqu'ils se sentaient seuls. Ils jetaient toujours des coups d'oeils en direction des personnes qui les entouraient, histoire de se faire remarquer. Solenn n'était pas dans ce genre là, et le seul fait d'avoir de la compagnie la répugnait plus que tout. À quoi bon se préoccuper des autres s'ils ne vous étaient d'aucune utilité ? Pathétique, comme d'habitude. Fixant le paysage d'un air absent, elle pensait à toute la haine qu'elle avait accumulée au cours des années à l'encontre des êtres de son espèce, les humains. Ces êtres dénués d'intelligence la dégoutaient plus que n'importe quoi, et elle aurait donné n'importe quoi pour être une hybride, ou quoi que ce soit d'autre, du moment qu'elle sortirait de cette classe d'incapables.

Le vent était particulièrement chaud ce jour-là, et le soleil tapait extrêmement fort. L'humaine aux yeux verts ne faisait guère attention au temps qu'il faisait, ni aux fleurs qui avaient poussé durant ces derniers mois. Si elle avait été une fille normale, elle aurait sans doute admiré le paysage qui s'offrait à elle, mais Solenn n'était pas vraiment normale. C'était le genre d'enfant très précoce, qui savait analyser la situation dans laquelle elle se trouvait et qui pensait généralement tout ce qu'elle disait. Jusque là, rien d'anormal. Ensuite, le était le genre de fille à détester la compagnie, à haïr les idées toutes faites et à ne croire que ce qu'elle voyait. Juste un caractère bien trempé et une attitude désagréable. Elle était tellement perdue dans des songes qu'elle ne remarqua pas ce qu'il se passait autour d'elle... »


Dernière édition par Solenn M. Berthwyn le Sam 14 Avr - 14:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Ino Raiu'Seisui

avatarMessages : 117
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 20

Feuille de personnage
Aime : Notre soumis national, Raven =D
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
500/500  (500/500)
Couleur de Texte: #CD0000

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Mer 8 Juin - 18:15

    Ino se promenait seule dans la plaine Warai, sous un soleil de plomb, vêtue d'une robe légère a motif Liberty, ces fleurs roses que les humaines affectionnaient ces derniers temps . Elle venait officiellement pour semer un peu de bonheur dans les cœurs des créatures crées par Meryl, sa tante, et Kaiser, son père . Mais le véritable but de sa venue était de remettre de l'ordre dans ses idées après tout ce qui c'est passé : Ludwig, l'enfer, la prophétie … tout cela ne lui laissait guère de temps pour voir son Selfan, Raven, et elle le regrettait amèrement . Amertume … c'est exactement ce qui décrivait le mieux la jeune fille que la déesse de l'Océan et de l'Orage (qui avait autant de pouvoir sur l'orage que sur le feu, il faut le préciser) voyait . Elle avait les jambes repliées sous elle, et ses longs cheveux bruns volaient de la même manière que ceux, rouges sang, d'Ino . La déesse se rapprocha, un sourire qu'elle espérait bienveillant au lèvres, et s'assit a côté de la jeune fille, ramenant ses jambes contre sa poitrine et ferma les yeux, savourant la sensation de soleil sur sa peau, et l'odeur des fleurs fraîchement écloses . Voyant que l'humaine avait tourné la tête pour éviter de rentrer en contact visuel avec elle, Ino commença a cueillir les marguerites, aussi nombreuses que les brins d'herbe en cette chaude après midi . Progressivement, les fleurs devinrent couronne tressée dans les mains de la Déesse, qui chantonnait un air mélancolique, mais néanmoins très lumineux . Quand elle eut finit la couronne de fleur, Ino la déposa délicatement sur la tête de la jeune fille, en disant :

    -Bonjour, comment t'appelle tu ? En chantonnant sur le même air que celui qu'elle sifflotait précédemment .



[Hrp: Désolé c'est très cours, mais j'ai encore du mal a cerner ce perso ^0^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solenn M. Berthwyn

avatarMessages : 64
Date d'inscription : 08/01/2011
Localisation : C'est pas tes affaires...

Feuille de personnage
Aime : De quoi tu te mêles ?
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Crimson

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Ven 10 Juin - 10:11

[HorsRP:Pas de problèmes, on va pas dire que les miens sont super longs non plus... ^^]

.Seule... ou presque.
« Solenn & Ino »

« Alors que Solenn avait espéré être seule, une silhouette se posa près d'elle. En jetant un coup d’œil dans sa direction, la Selfan put apercevoir une chevelure rouge, coiffée en deux petites couettes et possédait de grands yeux bleus. Le sourire qu'elle arborait arracha une grimace à Solenn qui détacha son regard de cette fille qui devait être un peu plus âgée que la petite. Qu'est ce qu'ils avaient tous à venir l'embêter, en ce moment ? Ne pouvaient-ils pas la laisser tranquille ?
Misérables humains, qui n'avaient rien d'autre à faire que de venir pourrir l'air que respirait la jeune fille qui était maintenant devenue une Selfan, en principe. Caressant doucement la clé de sol qui était le résultat de son étonnante aventure en compagnie de ce "Dieu" et de cette fille aux cheveux bleus... Bloomy, quelque chose comme ça. Solenn devait vraiment être malchanceuse pour s'être embarquée dans une telle galère, après s'être fait grièvement blessée par un fantôme aux cheveux blancs et aux yeux vermeils. L'esprit de Solenn n'avait jamais été aussi troublé que pendant cet instant, mais elle fit attention à ne pas appuyer trop fort sur la marque qu'avait laissé le dieu, sinon quoi il aurait été possible qu'il rapplique. C'était sans aucun doute une des dernières chose qu'elle aurait voulu faire en cet instant.

Pendant que Solenn se noyait dans ses pensées, la fille aux cheveux rouges déposa une couronne de fleurs sur sa tête, ce qui la fit sursauter. En plus de venir la déranger, elle avait décidé de gratter l'amitié auprès d'elle. Soupirant bruyamment, la Selfan dut se rendre et se tourner vers la nouvelle arrivante. Un sourire bienveillant éclairait son visage, et ses yeux turquoises brillaient d'une certaine joie. La "joie de vivre", sûrement. Tout le monde avait ce genre de choses dans le crâne, même Solenn, puisqu'elle n'avait toujours pas décidé d'en finir avec cette vie. Le visage impassible, elle décida de répondre à la question que venait de lui poser la jeune fille.

▬ Solenn. Laisse-moi tranquille, maintenant.
Si elle n'avait pas décidé de discuter, il en était ainsi. Elle n'était pas d'humeur à parler et tout ce qui s'était passé durant ces derniers temps avait vraiment embrouillé la petite, qui était, pour une fois, dans une position d'infinie infériorité. Enfouissant sa tête dans ses genoux, elle espérait sans doute pouvoir se cacher éternellement dans le cocon qu'elle s'était fabriqué durant ces dernières années, mais était consciente qu'un jour, quelqu'un finirait par le percer, trouver ce qui pourrait nuire à cette jeune fille. Ce jour, elle le redoutait plus que tout, et elle dut se retenir pour ne pas trembler. Vulnérable, voilà ce qu'était en vérité Solenn.
En passant une main dans ses cheveux, elle fit tomber la couronne de fleurs qu'avait confectionné la fille aux cheveux rouges, et en la ramassant, elle avait remarqué les jolies marguerites qui la composaient. En voyant ces fleurs d'une pureté étrangement simple, Solenn ne put que se rappeler que sa mère affectionnait particulièrement ces fleurs... Elle prit la couronne entre ses mains et se remémora les journées qu'elle avait passées à en cueillir en compagnie de sa génitrice, jolies marguerites dont la Selfan se rappellerait toute sa vie...

▬ J'aime bien les marguerites... finit-elle par déclarer.
En se rendant compte de ce qu'elle venait de dire, elle sursauta et se replia un peu plus contre elle-même, cachant son visage dans ses bras. Ses cheveux retombèrent sur son visage qui avait pris une légère teinte rosée. Comment avait-elle pu s'égarer autant de l'image qu'elle s'était donnée ? La fillette qu'était Solenn avait le décès prématuré de ses parents avait refait lentement surface, après avoir revu les fleurs qu'elle adorait lorsqu'elle avait été une enfant innocente et pure. La pureté de cette enfant avait été totalement rayée au moment où la Selfan avait décidé de "vendre son âme", de teindre ses mains de sang, comme l'aurait fait un démon. Diable d'enfant en mal, Solenn était clairement consciente qu'elle s'était préparée à perdre son humanité dès l'instant où elle avait jugé bon de tuer. Maintenant, elle vivait dans un quotidien maculé de sang, et dont personne en pourrait jamais l'y extraire. »


Dernière édition par Solenn M. Berthwyn le Sam 14 Avr - 14:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Ino Raiu'Seisui

avatarMessages : 117
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 20

Feuille de personnage
Aime : Notre soumis national, Raven =D
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
500/500  (500/500)
Couleur de Texte: #CD0000

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Mar 13 Sep - 15:37

    - Solenn. Laisse-moi tranquille, maintenant.

    La Déesse ne fut pas surprise d'être rejetée comme cela . La jeune fille dénommée Solenn, puisque elle était seule ainsi et la, devait être une asociale . [Hrp: S'péce de rémi :o //PAN//] Qu'importe. La Déesse était sensée être là pour rendre les gens heureux, autant qu'elle le fasse vraiment. Peut-être était-ce par la force des choses, parce qu'un événement l'avait obligée à se forger une armure pour se protéger du monde ? Ino devrait le découvrir pour la faire se confier... Et la meilleure chose à faire à cet instant précis était de se taire. Elle croisât ses jambes en tailleurs en arrangeant les plis de sa robe de manière à ne rien montrer de ses dessous, puis sourit en regardant la brunette faire tomber la couronne qu'elle avait confectionné en passant la main dans ses longs cheveux. Son regard se posa sur les fleurs, et elle lâcha une phrase, une toute petite phrase, qui indiqua à Ino que la "faille" qu'elle cherchait dans la coquille de l'adolescente était en train de s'ouvrir.

    - J'aime bien les marguerites...
    Solenn sursauta après avoir dit cette phrase, et cacha son visage fin derrière ses bras, mais pas avant que la Déesse ait pu apercevoir la teinte rosée qui le nimbait.

    - Moi aussi, j'aime bien les marguerites. Pureté et innocences sont leurs maîtres mots. Elles sont toutes simples et parviennent à nous émouvoir...

    La Déesse sourit légèrement et récupéra la couronne, qu'elle posa cette fois ci sur sa propre tête. Puis, elle s'allongea et regarda les nuages qui passaient, imaginant milles histoire pour qui prenait la peine de lever les yeux au ciel. Après un moment passer étendu, Ino s'écria en se redressant :

    - Regarde, Solenn ! C'est une marguerite !

    Ino, le doigt tendu ainsi vers les cieux, paraissait bien juvénile.

    - Et à côté, c'est un corbeau qui tiens une rose dans son bec ! C'est peut-être mon Raven, qui sait ?

    Ajouta elle avant de se laisser tomber au sol en riant. Puis, tout aussi brusquement qu'elle avait commencer à rire, elle s'arrêta, se redressa et vit la jeune fille la dévisager avec l'air de dire qu'elle la prenait pour une folle. Elle lui demanda donc, avec une intonation qui pourrait confirmer les doutes de la brunette sur l'état mental de la Déesse :

    - Et toi? As-tu quelqu'un qui fait que ta vie vaut la peine d'être vécue?Quelqu'un à qui tu peux parler sans retenue ? Quelqu'un qui t'aime pour qui tu est, par pour ce que tu est, quelqu'un qui ne sait pas que tu as faussé sa vie, quelqu'un qui, à cause de toi, souffrira plus que si tu ne l'avais jamais rencontré ?


[Hrp: J'ai le caractère :D ! mais c'est une psycho' lunatique comme on n'en fait plus ... (a) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solenn M. Berthwyn

avatarMessages : 64
Date d'inscription : 08/01/2011
Localisation : C'est pas tes affaires...

Feuille de personnage
Aime : De quoi tu te mêles ?
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Crimson

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Lun 19 Sep - 22:47


.Seule... ou presque.
« Solenn & Ino »

« Encore gênée par la faille qu'elle avait laissé voir à la rouquine, Solenn n'osait plus trop dire quoi que ce soit. Elle accueillit alors la réponse de la jeune fille avec un simple haussement d'épaules indifférent. Enfin d'apparence, car elle avait pris le soin d'écouter ses paroles en entier, car elle partit dans un petit exposé de ses pensées sur les marguerites. Pureté et innocence, voilà bien longtemps qu'elle avait perdu ces deux qualités. La marguerite avait beau être sa fleur préférée, elle était loin de refléter ce qu'elle était devenue maintenant, et ça la mettait dans un état de réflexion intense. Même si elle l'aurait voulu -ce qui n'était bien sûr pas le cas- elle n'aurait pas eu assez de cran pour changer, étant beaucoup trop respectée pour faire demi-tour. Beaucoup sous-estimaient les capacités physiques de cette gamine de quatorze ans, mais à charge de revanche, elle avait fini par de faire une petite réputation au sein de ses compatriotes, qu'elle n'aurait laissée tomber pour rien au monde, si ça lui permettait de se protéger. Un comportement égoïste qui pourtant, avait une grand influence dans son esprit à présent perverti par la haine. Elle sursauta lorsque la Déesse poussa une exclamation, le doigt tendu vers le ciel. Le regard vert de la Selfan fit plusieurs allers retours entre le ciel parsemé de nuages blancs et le visage enjoué de la rouquine, affublée de sa couronne de marguerites sur la tête. Elle ajouta également apercevoir un corbeau tenant une rose dans son bec, et commenta cette observation en citant le nom de 'Raven', qui était peut être un animal de compagnie -oui, certaines personnes loufoques apprivoisaient des corbeaux.
Ensuite, la rousse aux yeux bleus parut partir dans une espèce de transe, de laquelle elle tira une longue suite de questions toutes aussi bizarres les unes que les autres, mais en analysant plus précisément cette suite de mots, Solenn en conclut qu'elle devait parler d'un ami cher, ou peut être d'un amant. 'Fausser une vie', voilà un groupe verbal qu'on n'employait pas beaucoup. La Selfan remarqua qu'on aimait la chambouler, en ce moment... Entre ce 'Dieu' qui l'avait marquée d'une clé de Sol au poignet et cette rousse qui se mettait à dire n'importe quoi, Solenn allait sérieusement penser qu'elle devrait aller voir un psy...

▬ Je ne crois pas avoir connu quelqu'un qui répond à cette description... répondit d'un ton plus posé qu'elle ne l'était intérieurement. Je doute quand même qu'il puisse exister quelqu'un comme ça dans ce monde rempli d'hypocrites.
C'était, certes, une réponse relativement sèche, mais Solenn n'en pensait pas moins. Si elle n'avait plus confiance en personne, c'était parce qu'elle ne de sentait en sécurité nulle-part, et que tous les individus qu'elle avait rencontrés jusqu'à présent n'étaient que des personnages qu'elle n'avait pas cherché à comprendre, et qu'elle ne jugeait que comme elle désirait les voir. Elle aussi était une hypocrite, et elle le savait pertinemment. Depuis quelques années, elle était devenue une gamine entêtée et égoïste, qui n'avait jamais pris le temps de penser aux autres. Même en cherchant à le faire, elle n'y parvenait pas, et plus jamais elle ne changerait, sans doute. Cependant, elle sentait que cette jeune femme rousse n'était pas... normale, mais le sens où elle était différente des êtres humains. Peut-être n'était-ce qu'une impression, mais Solenn n'arrivait pas à se comporter naturellement avec ce genre de personnages aux facettes juvéniles et à l'aura joyeuse. Quand elle la regardait, la Selfan ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle ne s'énervait jamais, et c'était le genre de personnes à qui Solenn n'arrivait pas à faire souffrir. Déjà, elle avait vu dans son regard, et malgré ses sourires, une lueur de tristesse profonde, mêlée à du regret.. Là, elle commençait à se faire peur. Comme lorsqu'elle avait rencontré la déesse Millane Boufuu, Solenn ressentit le besoin d'en savoir plus sur la personne qui se trouvait devant elle.

▬ Qu'entends-tu exactement par « fausser une vie» ? finit-elle par lui demander.
Solenn avait beau etre devenue une petite démone, elle n'en restait pas moins une enfant de quatorze ans, et son caractère naturellement curieux avait pris le dessus. Cette jeune femme était bien trop étrange pour que Solenn puisse accepter qu'elle soit normale -peut etre était elle simplement folle- et elle avait besoin d'en savoir plus. De toute façon, elle ne la reverrait sans doute plus jamais alors autant en profiter pour montrer un aspect de son caractère qu'elle s'efforçait de cacher. Les enfants étaient des êtres faibles, qui ne vivaient que pour un rêve, mais Solenn était une enfant à part entière, malgré le semblant de maturité qu'elle utilisait pour se cacher. Un jour, elle finirait par craquer, mais pour le moment, il ne fallait pas qu'elle commette trop d'erreurs, car elle avait encore tellement de choses à accomplir. »


Dernière édition par Solenn M. Berthwyn le Sam 14 Avr - 14:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Ino Raiu'Seisui

avatarMessages : 117
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 20

Feuille de personnage
Aime : Notre soumis national, Raven =D
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
500/500  (500/500)
Couleur de Texte: #CD0000

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Ven 30 Sep - 21:39

    « - Je ne crois pas avoir connu quelqu'un qui répond à cette description... Je doute quand même qu'il puisse exister quelqu'un comme ça dans ce monde rempli d'hypocrites. »
    Répondit la jeune fille sur un ton sec. Beaucoup trop sec pour être faux. Une lueur de tristesse passa dans les yeux turquoises d'Ino. Si elle savait, si elle savait... La "crise" de la Déesse se stoppa, elle se rassit correctement et porta sa main à sa bouche. Elle en avait trop dit, comme toujours lorsqu'elle essayait de faire parler quelqu'un. C'était peut-être sa punition pour avoir trop souvent détourner les yeux de la réalité de ses actes... La lueur de tristesse dans le regard de la rouquine s'amplifia, chassant la folie des yeux bleus.

    « - Qu'entends-tu exactement par 'fausser une vie' ?  »
    Finit par demander Solenn. Ino se mordit la lèvre. Si elle ne répondait pas, la fille se poserait des questions, et finirait pas partir sans avoir raconter son passé à la Déesse. C'était dérangent pour la mission qu'elle s'était fixée, mais pas seulement. La vérité, c'est qu'Ino ne voulait pas être seule... Elle haïssait la solitude, car lorsque elle était seule, elle devait s'affronter... Ses actes, son passé, tout ce dont elle ne voulait pas se souvenir. Mais d'un autre côté, si elle racontait l'histoire de Raven à Solenn, elle devrait nécessairement affronter son erreur ...

    La Déesse prit une inspiration, détourna le regard et commença son explication.

    « -Il était une fois... un jeune Selfan, qui s'appelait … Jillian. Ino ferma les yeux, se mordit la lèvre, laissant le goût du sang envahir sa bouche, et continua. Il était l'héritier d'une famille de noble. Son père était très occupé par les affaires de la ville qu'il gérait, et sa mère, quand à elle, était morte. Du coup, quand il n'étais pas en train d'étudier, il restait avec les domestiques, aidant à faire le ménage et la cuisine. Il se révéla très doué dans les domaines ménagers, d'ailleurs. La Déesse, les yeux toujours fermés, sourit légèrement, avant de se rembrunir. Mais un jour, des gens vinrent dans son manoir. Des gens vêtus de noir de la tête aux pieds. Ils étaient envoyés par quelqu'un que l'influence des Nightw... De la famille de Jillian gênait. Ses personnes, sur les ordres du "méchant", devaient trucider touts les habitants du manoir, avant d'y mettre le feu trois jours après. Ils le firent, ils massacrèrent tous les domestiques, et le père du jeune Selfan. Mais Raven, pour une raison inexplicable survécu au coup d'épée qui aurait du le couper en deux, de l'épaule droite à la hanche gauche. Mais il était terriblement blessé. Il resta une journée et une nuit inconscient, puis il réussit à sortir de ce lieu ou il avait grandi, ou il aurait dû... Ino secoua la tête. Non, pu mourir, et il fut réceptionné à la sortie par Wyzza, ma fille. La Déesse rouvrit les yeux, sans chercher à dissimuler sa douleur. Et le fantôme d'un de ses cousins, dont il était le portrait craché. Mis à part le fait que Jillian avait des ailes noires, au contraire de son cousin Raven, qui n'avait pas non plus de marque le désignant comme un Selfan. À ma demande, Wyzza transféra la mémoire de Raven à Jillian. A voir l'expression de Solenn, la jeune fille était sceptique à propos de cette dernière phrase. Tu te demande comment ? C'est simple, elle a prononcé quelques mots en face de lui. Pas n'importe les quels : la Clé de son cœur.
    La Déesse soupira et s'allongea dans l'herbe, clignant des yeux pour retenir la larme solitaire qui pointait au coin d'un de ses yeux. En vain, car elle chuta, perle salée roulant sur la joue crème, qui donna naissance à une rose pourpre en touchant le sol, avec une vive lumière bleue.

     "- Ensuite, il a été recueilli par les parents de son cousin, et ils vécurent heureux jusqu'à ce que je tombe amoureuse de celui qui répond désormais au nom de Raven. Et qu'il me le rende... Le pire dans cette histoire, c'est que Jillian, même avec tout ses souvenirs, aurait été adopté par les Nightwing sans aucun problème. J'aurais pu -j'aurais du- ne pas m'en mêler,ou alors juste pour amener Jillian là bas. Mais j'ai choisi de changer le cours des choses...

    Ino roula sur le ventre et croisa les bras sous sa tête. Elle s'en voulait horriblement … Qu'adviendrait-il de Raven lorsqu'il sera au courant de cette affaire qui le touchait de près ? ... Une affaire, un mensonge, qui résumait ... sa vie entière ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solenn M. Berthwyn

avatarMessages : 64
Date d'inscription : 08/01/2011
Localisation : C'est pas tes affaires...

Feuille de personnage
Aime : De quoi tu te mêles ?
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Crimson

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Ven 28 Oct - 7:00


.Seule... ou presque.
« Solenn & Ino »

« À la question de Solenn, la déesse finit par répondre avec une histoire, celle d'un Selfan. Au départ, la jeune fille aux yeux verts ne comprenait pas vraiment la raison pour laquelle elle lui parlait de etre histoire tout à fait banale, mais elle l'écouta sans l'interrompre une seule fois, même si certains passages la rendaient perplexe. Transférer la mémoire d'un homme à un autre était tout bonnement impossible, à moins de... Solenn secoua vivement la tête, incapable de songer une seule fois à ce que cette fille aux cheveux rouge sang soit en mesure de lancer des sorts. Cependant, elle avait l'air bien jeune pour avoir eu un enfant qui aurait su recueillir ce Jillian. Non, Solenn refusait de croire que la jeune femme qui se trouvait devant elle ait un quelconque lien avec le Panthéon d'Eternia.
Au cours de son récit, la jeune femme s'allongea sur le dos, et ce qui se passa alarma un peu Solenn, qui ne laissa cependant rien paraitre. La larme qui avait roulé le long de sa joue vint se nicher dans l'herbe de la plaine Warai, et ce qui résulta de ce contact fut une ravissante rose pourpre, qui irradiait d'une lumière bleutée. La Selfan observa un instant cette fleur, incapable de croire ce qu'elle avait vu mais laissa son interlocutrice terminer son histoire. Maintenant qu'elle avait vu ce phénomène, beaucoup de points s'éclairaient dans son esprit, et pendant que la rousse roula sur le ventre, la tête plongée dans les bras, Solenn ne pût retenir la question qui lui brulait la langue.

▬ Qui es-tu... vraiment ?
Cette histoire qui semblait toute droite sortie d'un conte paraissait de plus en plus vraie aux yeux de Solenn qui appréhendait la réponse de la jeune fille qui semblait perdue dans de douloureuses pensées. La fillette aux yeux verts avait perdu ses parents, il y avait quelques temps, et le sens du mot amour avait été presque complètement rayé de son vocabulaire. Elle ne comprenait donc pas vraiment la souffrance qu'éprouvait en cet instant la pauvre Ino, qui avait besoin de plus de soutien qu'elle n'en avait l'air. Malheureusement, elle était tombée sur Solenn, la gamine que les sentiments positifs refusaient de se montrer, et elle était encore intriguée par cette étrange rouquine. Cependant, elle avait déjà eu l'impression de l'avoir aperçue quelque part, mais impossible de déterminer avec précision . Il était clair qu'elle ne lui avait jamais parlé, car elle aurait retenu une personnalité aussi particulière, mais d'une certaine façon, elle lui semblait tellement familière... »


Dernière édition par Solenn M. Berthwyn le Sam 14 Avr - 14:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Ino Raiu'Seisui

avatarMessages : 117
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 20

Feuille de personnage
Aime : Notre soumis national, Raven =D
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
500/500  (500/500)
Couleur de Texte: #CD0000

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Jeu 22 Déc - 18:40

    « - Qui es-tu... vraiment ? »

    « -Qui je suis ...? Ino se redressa et fit fasse à Solenn. La vérité, c'est que tu le sais déjà. La Déesse réfléchit un instant à la présentation qu'elle allait faire, hésitant entre le simple « Ino » ou la déclinaison impressionnante de touts ses titres et qualificatifs. Elle allait commencez sa tirade, quand elle se dit que la seconde solution intimiderait Solenn et réduirait ses chances de percer ça coquille. Et si elle s'inventait un nouveau personnage … ? Non, après son histoire, la brunette ne goberait pas le mensonge de la rouquine. Et si elle en profitait pour 'attaquer de front', comme on dit ?

    - Je suis Ino. Ino Raiu'Seisui. Tu connais donc maintenant mon nom, et une de mes histoires. Puis-je savoir la tienne ?

    Attendant la réponse de la fillette, la Déesse leva légèrement la tête, détaillant les visages riants des gens qui s'amusaient dans la plaine. Ici, une famille qui pique-niquait, là-bas, deux amoureux qui se chuchotaient des mots doux... Tous paraissaient heureux, sauf Solenn et elle. Peut-être étaient-elles destinées à parler, qui sait ? Deux âmes amères et tourmentées, seules contre le monde et elles même... Ino, en tout cas, c'était enfermée elle même dans ce marasme de regrets et de sentiments doucereux. Elle le savait. Une petite voix au fond d'elle lui disait que tout cela n'était rien qu'une histoire de plus, qu'elle aurait toute l’éternité pour se rattraper, mais les autres lui répondaient que Raven n'avait pas cette éternité, lui. Les autres ne l'avaient pas eu non plus. Un sourre amer se dessina sur les lèvres d'Ino, qui envoya le sujet à la corbeille. Par cette belle après midi, elle ne devait pas se détourner de son objectif : Solenn.

    La Déesse changea de position une fois de plus, s'allongeant sur le ventre, tournée vers la brunette, le visage sur les mains, balançant ses jambes dans l'air au rythme de la petite mélodie qu'elle chantonnait précédemment. Son sourire ne montrait plus aucune trace d'amertume ou de souffrance, il était juste joyeux. Sa robe avait décidé de voler gaiement dans le vent frais, dévoilant ses dessous au bosquet de sapin donc les branches ondulaient dans cette même brise d'été. Des sifflements firent comprendre que le bosquet n'était pas désert. La Déesse agita les jambes de plus belle pendant quelques instants. Puis elle se retourna et tira la langue aux voyeurs, avant d'attraper son jupon et de le coincer sous ses cuisses. Elle attendait la réponse de Solenn, en espérant que, si elle pouvait légitimement se montrer réticente à livrer son passé à une inconnue à la santé mentale plutôt douteuse, elle raconterait son histoire à la puissante Déesse de l'Océan et de l'Orage … Même si son état mental était lui aussi à remette en question.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solenn M. Berthwyn

avatarMessages : 64
Date d'inscription : 08/01/2011
Localisation : C'est pas tes affaires...

Feuille de personnage
Aime : De quoi tu te mêles ?
Vie (dieu : 500, demi-dieu : 400, autre : 300:
300/300  (300/300)
Couleur de Texte: Crimson

MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   Lun 27 Fév - 0:42


.Seule... ou presque.
« Solenn & Ino »

« La vie est faite d'illusions. Certaines réussissent, mais ce sont les autres qui constituent la réalité. Malgré ça, on peut toujours continuer à espérer. »
« Solenn réprima un sursaut. Il ne fallait pas qu'elle montre de failles, il y en avait déjà eu une... pas question de recommencer. De toute manière, elle l'avait quasiment deviné. Oui non, ou pas finalement. Tout ce que Solenn avait réussi à deviner, c'était que cette rousse n'était pas normale, sans plus. Comment pouvait-on se rendre compte qu'on était en présence d'une Déesse quand cette dernière se comportait comme une échappée de l'asile ?
Le pire, c'est qu'elle réclamait son histoire ! Solenn ne lui avait rien demandé, alors pourquoi elle lui raconterait une chose aussi... douloureuse. Oui, même si jamais la Selfan ne l'aurait avoué, penser à ses parents lui faisait mal. Après tout, son passé était une blessure, sûrement la plus profonde. Une blessure qui ne voulait pas cicatriser, avec un énorme couteau planté à l'intérieur. Actuellement, il était en train de s'enfoncer encore plus profondément.

▬ Mon histoire ? répéta Solenn. Elle a rien d'intéressant, tu perds ton temps avec moi.
Et une autre pression sur la lame. Ça faisait mal de refouler ainsi. On lui avait dit un jour que déballer ses souffrances permettait de les alléger ; que le fait de se confier ôtait un poids considérable des épaules, car cette confidence donnait l'impression de partager un lourd fardeau. Aussi lui avait-on dit que de parler ouvertement à un inconnu était plus facile que de le faire avec un ami proche, alors pourquoi Solenn s'évertuait-elle à garder ça pour elle ? Tout simplement parce que la Selfan ne voulait pas avoir besoin d'aide. Les signes de faiblesse étaient ce qu'elle redoutait le plus, et partager était devenu quasi-impossible.
Solenne regarda la Déesse. Elle avait l'air bien innocente, avec sa robe et son air joyeux ; loin de l'image qu'elle s'était faire aux yeux de la Selfan après lui avoir conté son histoire totalement surréaliste. Solenn serra les poings autour de l'herbe qui l'entourait, certaine qu'elle allait faire une grosse ânerie qu'elle regretterait amèrement.

▬ Et puis à quoi ça te servirait de connaître l'histoire d'une gamine de 14 ans qui a rien demandé et qui a vu absolument tout lui tomber dessus en l'espace de 5 minutes ? lâcha-t-elle alors qu'elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Avant, je devais être aussi heureuse que les gens, là-bas, –elle désigna une famille qui pic-niquait en riant aux éclats– mais maintenant, j'ai tout perdu !
Solenn essuya rageusement les gouttes salées qui perlaient au coin de ses yeux. Elle avait oublié, après cette douloureuse année passée toute seule, à quel point cela faisait du bien de pleurer. Un an qu'elle n'avait plus versé aucune larme, et voilà que ça la reprenait subitement.
Ce soulagement ne dura qu'un très court instant. Se rappeler de la raison d'un tel changement de comportement lui remémorent les images douloureuses qu'elle avait eues devant elle lorsqu'elle était rentrée chez elle, ce jour-là. Elle prit sa tête entre ses mains et enfouit le tout dans ses jambes.

▬ I... Ils étaient là, par terre... Papa et Maman. Je sais plus pourquoi ils étaient là mais... –elle secoua frénétiquement la tête– non, non c'est pas vrai ! Je... Je sais très bien pourquoi. Ils sont morts ; oui, ça je le sais qu'ils sont morts, ça se voit bien pourtant, non ?
Elle leva les yeux vers Ino, mais son regard sembla lui passer au travers, comme s'il n'y avait jamais eu que la plaine Warai qui s'étendait à perte de vue devant elle. Il y eut un appel à l'aide dans les yeux de la Selfan, puis l'ombre d'un sourire. Un sourire triste, un sourire qui changeait de son habituelle moue sarcastique. C'était comme si Solenn venait de faire un bond en arrière, un bond qui remontait le temps d'une année. Une seule petite année, qui a suffi à changer complètement l'être joyeux et sociable qu'était Solenn avant ce drame.

▬ Je vois du rouge. C'est du sang ; il y en a partout. Sur les murs, les meubles, les tableaux, les miroirs... partout. Surtout sur le sol, autour de Papa et Maman. Pourquoi... Pourquoi j'ai tellement mal ?
Cette dernière phrase fut presque hurlée. Elle ne comprenait pas. Il n'y avait pas de raison de souffrir, alors pourquoi avait-elle si mal à la poitrine ? Parler aurait dû lui faire du bien, si elle suivait les conseils qu'on lui avait donné... Alors pourquoi, nom de Dieu ! De grosses larmes salées roulèrent le long de ses joues, si nombreuses qu'elle ne chercha même pas à les empêcher de couler. À quoi bon se retenir car de toute manière, la Déesse en avait déjà vu beaucoup, de cette Solenn partie dans son délire.
Se remémorer de ce soir-là, où elle avait vu son train de vie s'écrouler en des milliers de morceaux. Ses parents étaient morts, et personne ne savait pourquoi. Même aujourd'hui, elle cherchait encore la raison de leur assassinat, et recherchait avec détermination l'auteur de ce double meurtre. Il allait payer pour ce qu'il avait fait, et elle s'était juré de le faire souffrir autant qu'elle avait souffert de l'absence de ses géniteurs. La Selfan se cacha le visage avec ses mains, honteuse d'avoir versé des larmes pour un truc aussi anodin. Elle avait raconté une partie de son histoire, la plus douloureuse, certes, mais pleurer n'était pas indispensable. De plus, elle se faisait souffrir, à se remémorer les souvenirs qu'elle s'était forcé à refouler pendant cette année qui avait paru durer une éternité.

▬ Tout s'embrouille dans ma tête, je ne sais plus trop ce qu'il se passe après. Je me souviens d'avoir crié à l'aide, mais personne n'est venu, tout le monde m'a dit qu'il était « trop tard » –elle serra un peu plus ses jambes contre sa poitrine– Personne n'a essayé de les ramener, ils ont tous... ils ont tous fui, c'est tout.
Elle reprenait peu à peu ses esprits. C'était comme si, durant un instant, elle s'était échappée, le temps de raconter cet épisode douloureux de sa triste vie. Ino avai réussi à lui faire déballer le pire de ce qu'il lui était arrivé, mais à quoi ces informations lui serviraient-elles, finalement ? Solenn, trop occupée à se rendre compte de sa bêtise, ne posa pas cette question... mais la Déesse se douterait bien que la Selfan désirait comprendre la raison d'un tel acharnement. »

HorsRP: Désolée du retard mais j'ai dû recommencer ce RP plusieurs fois alors à force je commençais à saturer. x.X J'espère que cette réponse te convient sinon je développe ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Seule... ou presque. » ▬ Ino Raiu'Seisui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» Il suffirait de presque rien ...
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Un dîner presque parfait
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « Le monde Eternien - RPG :: « Plaine Warai -